Omnibus

Tu sais, Alice, dès que tu as touché le bitume, j’ai senti que tu étais partie. Un de ces moments si intense, qu’il résonne sous tes pieds, vibre dans tes genoux, explose dans  ta tête. Un enchaînement tellurique. Arpenter tes souvenirs, ruelle étroite dans l’ombre du jour, m’a semblé un long voyage, entre Londres et … Lire la suite Omnibus

C’est juste une question d’équilibre

  Le livre est refermé. Au bout d’une semaine, la fin était oubliée. Pour comprendre, le mieux est de vivre  un quart de vie avec Stradi. Un concentré d’émotions sans ajout de flotte, un jus sans édulcorant . Ce serait vraiment moche de glisser des exhausteurs de goût pour améliorer ton ressenti alors que les … Lire la suite C’est juste une question d’équilibre

Des espoirs…

  ça y’est, ça m’a reprise. J’avais demandé dans un élan masochiste de lectrice orgueilleuse : « une claque littéraire ». Après avoir survolé la salle pleine de plumes acérées, s’être perdu dans des quatrièmes de couverture, de pages dévorées, mon dealer  a fait un petit mouvement du menton, histoire de montrer celui qui serait à l’origine … Lire la suite Des espoirs…

Braconnée

  Tu sais ce qui est le plus oppressant en forêt, alors que les arbres radotent ; c’est l’intronisation du silence. Tu poses tes pas et les feuilles susurrent des contes horrifiques, les branches combattent des dragons invisibles, les cimes fredonnent des chansons moribondes. Dès qu’ils ne racontent plus d’histoire, le poids de leur non-dit fissure … Lire la suite Braconnée

Effet papillon

Cela faisait déjà un bout de temps que je voulais m’installer derrière la baie vitrée d’un Diner. Pour commencer  avec juste un mug de café, pas le temps de le finir qu’il se remplit à nouveau, comme tous ces passants plein de quotidien pressé. Un qui te file ni la nausée, ni le manque de sommeil, … Lire la suite Effet papillon

Onomatopée

  Je le sens épaissi. Boursouflé. D’ailleurs, je le vois d’une couleur violette, pas trop foncé encore. Je n’ose pas le toucher. J’ai peur d’y croire. Alors je fixe un point d’horizon, trop angoissée de loucher et de le rencontrer. C’est fatiguant. Les yeux presqu’au ciel, en permanence, ça crée des céphalées. Les cernes retiennent mon … Lire la suite Onomatopée

Origine

    Je me rappelle  la douceur dans tes yeux. Si, si, souviens toi, lorsque tu m’as tendu ce volume puisé au milieu d’une multitude d’autres. Je me rappelle la ferveur dans ta voix lorsque tu m’as dit : « ne t’arrêtes pas simplement à la 4ème de couverture, prends ton temps, commence à le lire et ensuite viens … Lire la suite Origine